Espace Floral


diététicienne fleurs de BachFleurs de Bach ou Elixirs floraux du Dr. Edward BACH, chirurgien,
bactériologiste et homéopathe du début siècle dernier (1886 – 1936).

Le système de soins par les fleurs découvert par le Dr. BACH est l’aboutissement de sa carrière. Il consacre ces premières années à la médecine pure, puis s’oriente vers l’homéopathie et la bactériologie.

 

Le Docteur Edward BACH

Edward Bach
Dr. Edward Bach

  Le Dr. BACH met un point d’honneur à s’intéresser au malade et non pas à la maladie. En effet, il passe beaucoup de temps à observer ses patients. Pour lui :« Le patient est ce qu’il y a de plus important dans le traitement. » Il ne peut pas imaginer traiter une maladie sans connaître et comprendre le « terrain » sur lequel elle s’est installée et développée. Comme il l’a déjà expérimenté avec l’homéopathie, il s’applique à soigner ses patients, avant tout, en fonction de leur personnalité, leurs particularités et les symptômes physiques.

  Puis le bactériologiste qu’il est, travaille beaucoup sur la relation entre les toxines intestinales et les maladies chroniques. Ce travail est véritablement l’antichambre de sa découverte des fleurs. Il isole 7 types de flores intestinales et met au point 7 nosodes en vue de nettoyer et purifier le système digestif.

  Mais sa grande découverte se fait lorsqu’il constate que les patients présentant les mêmes symptômes émotionnels, et non les mêmes troubles physiques, reçoivent le même nosode. Dès lors, une évidence pour lui : les émotions font le lit de la maladie. Donc : « il faut traiter le patient et non la maladie ». Le Dr. BACH déclare finalement que ce sont les pensées négatives qui perturbent le système physiologique de l’individu, le fragilisent et le rendent propice à l’émergence de la maladie. Jusqu’en 1930, le Dr. BACH travaille d’arrache-pied. Il multiplie ses observations et ses conclusions, toutes concordantes. Alors, il n’aura de cesse de trouver les preuves scientifiques.

  C’est alors qu’il devient extrêmement sensible dans son corps et son esprit. Pour lui, il existe forcément, dans la nature, des éléments capables d’aider le patient à surmonter ses pensées négatives.

  Il éprouve alors le besoin de quitter son laboratoire londonien et de partir vivre à la campagne.

La découverte des fleurs

Centre Bach
Mount Vernon, Maison du Dr. Bach.

  C’est à Mount Vernon qu’il s’installe. Là, dans la nature, doit forcément se trouver la solution ! Effectivement, il la trouve parmi les fleurs sauvages. Le docteur ressentait dans son corps les symptômes physiques d‘états d’âme négatifs. Il partait alors se promener dans la nature jusqu’à trouver la fleur capable de soulager ses maux. De façon étrange, il se sentait comme « conduit » vers la fleur salvatrice.

  Au terme de son travail, il répertoria 37 fleurs et une 38ème, qui n’est pas une fleur mais l’eau de roche (Rock Water), capables de soulager l’esprit. Ces 38 élixirs sont classés en 7 groupes :

  1. la peur
  2. l’incertitude
  3. le manque d’intérêt pour le présent
  4. la solitude
  5. l’hypersensibilité
  6. le découragement et le désespoir
  7. le souci excessif du bien-être des autres

 

  Ce système de soin est extraordinaire de part les résultats qu’il offre depuis plus de 80 ans. Maintenant il n’exclut en aucune manière le traitement médical lorsque ce dernier s’impose (ex: chirurgie d’urgence, crise d’asthme…). Il ne propose nullement de guérir une pathologie. Telle n’est pas sa vocation. Mais il est un formidable outil de pévention de la maladie.

  Effectivement, il appaise les émotions, les pensées négatives, redonne de la lumière au quotidien, permet à vos qualités et votre potentiel de s’exprimer pleinement. Vous retrouver un équilibre et une harmonie au quotidien. La vie devient plus douce, plus sereine, plus enjouée, l’énergie revient.

  Les fleurs viennent hamoniser et restaurer tout votre Être. Les prendre est d’une extrème facilité. Il n’y a aucune contre-indication, ni intolérance, ni risque de surdosage ou d’erreur de prescription. Une fleur agit si vous en avez besoin ou n’aura absolument aucun effet si elle ne vous convient pas. Le but étant bien sûr de bien les identifier car leur nombre est tout de même limité dans un flacon.

Une extraordinaire façon de révéler la FLEUR de notre ÊTRE…
Merci Docteur Edward BACH…